Une inspiration balthusienne.

L'institut

Outre ce vibrant hommage à Balthus, son directeur durant les trois ans qu'il passa à l'Académie de France à Rome, il est important de noter le traitement des visages de certaines de ses oeuvres. Impossible de ne pas y voir un traitement balthusien des expressions, un mélange d'ironie et de naïveté qui mettent assurément ces oeuvres à part dans le travail de l'artiste. Elles nous permettent de découvrir plus précisément la sensibilité et la fidélité de l'artiste. Cela rejoint notamment les nombreux messages amoureux destinés à Colette que Freddy Tiffou a pris soin d'écrire derrière certaines toiles.

1 commentaire:

vg a dit…

Trés pertinent !