Un syndicaliste engagé !

En 1983-1984, Jack Lang, alors ministre de la culture, lui confie une mission de réflexion à propos du statut de l'artiste. Il est l'un des membres les plus influents du Syndicat National des Artistes Peintres dont la porte-parole est Françoise Arthaud. Même si ces négociations n'aboutirent qu'à quelques peccadilles au niveau financier, Freddy Tiffou peut être en partie tenu responsable de la reconnaissance de la condition précaire de l'artiste. Grâce à lui, les peintres acquièrent un statut professionnel. Peindre devint leur métier. Jusqu'à alors, ils ne profitaient d'aucune protection vis-à-vis de leur profession incertaine.

1 commentaire:

vg a dit…

Un grand merci à ce découvreur de talents qu'est mr.Lang